Juillet/Août 2016

L’initiative Débat de WATHI bénéficie du soutien financier de la Fondation Open Society Initiative for West Africa.

En savoir plus

WATHI compte sur votre générosité pour continuer sa mission au service de l’Afrique de l’Ouest et de l’Afrique.

En savoir plus

Comment améliorer la qualité de l’enseignement primaire et secondaire dans les pays de la région ?

  • Parce que nombre de pays francophones de la région connaissent un niveau très élevé d’analphabétisme. La situation est particulièrement préoccupante pour des pays comme le Mali, le Burkina Faso, le Niger et le Tchad qui affichent des taux d’alphabétisation inférieurs à 30 %. La situation semble plus favorable dans les pays anglophones (Nigéria et Ghana) mais partout les États ont du mal à offrir à la fois la quantité et la qualité des services éducatifs à leurs populations extrêmement jeunes et en forte croissance.
  • Parce que l’éducation est un facteur clé du développement économique, social, culturel et politique d’un pays. Les États qui ont connu un niveau de performance économique élevé au cours des dernières décennies sont ceux qui ont su mettre en place des systèmes éducatifs efficaces adaptés à leurs contextes et à leurs choix d’orientation économique (Singapour, Taiwan, Maurice, Botswana, Rwanda, etc.). L’acquisition de savoirs et de savoir-faire dans la tranche d’âge de 6 à 18 ans détermine, tout comme les aptitudes acquises et développées dans les premières années de vie, le niveau futur du capital humain individuel et collectif.
  • Parce que les insuffisances accumulées par les élèves au niveau de l’école primaire et secondaire (notamment en écriture, lecture et mathématiques) ont des répercussions importantes lorsqu’ils abordent les études supérieures ou entament une vie professionnelle. Ces insuffisances démontrent l’urgence d’une prise de conscience par tous les acteurs du secteur éducatif de leurs responsabilités. La qualité de l’enseignement primaire et secondaire détermine largement la capacité d’un pays à faire face, avec des femmes et des hommes bien formés, aux défis futurs dans tous les domaines.
  • Parce que l’Afrique de l’Ouest continue de se distinguer en moyenne par un niveau faible de scolarisation, malgré des progrès remarquables au plan mondial et dans quelques pays de la région (le taux net de scolarisation à l’école primaire est à plus de 94% au Togo, 93% au Cap-Vert et 92% au Bénin, http://uni.cf/29aZ7lj). La région compte cependant plus du tiers des 21 pays du monde dans lesquels le taux net de scolarisation dans le primaire est inférieur à 60 %. Au Burkina Faso et au Niger par exemple, moins de deux enfants sur cinq bénéficient de l’enseignement primaire. Au niveau du secondaire, les taux nets de scolarisation sont partout nettement plus bas (le Bénin est à 42% et le Cap-Vert à 69%, http://bit.ly/297IKly).
  • Parce que l’insuffisance ou l’absence d’équipements et d’infrastructures scolaires, le nombre pléthorique d’élèves dans les salles de classe, les programmes scolaires souvent inachevés, les grèves et revendications répétées pour une revalorisation des salaires des enseignants ne permettent pas de créer les conditions d’un enseignement primaire et secondaire de qualité.
  • Parce que la privatisation spectaculaire dans le secteur de l’éducation, de l’école maternelle à l’enseignement supérieur, a créé au cours des deux dernières décennies des systèmes éducatifs à plusieurs vitesses, avec des secteurs publics progressivement abandonnés par les parents d’élèves. Les ressources humaines de qualité en matière d’enseignement optent pour le secteur privé où elles bénéficient de meilleures conditions de travail et des revenus plus élevés. Les parents font des efforts financiers énormes pour fournir une meilleure éducation à leurs enfants en les envoyant dans des écoles privées coûteuses, mais la qualité n’y est pas toujours assurée.
  • Parce qu’il faut repenser les systèmes éducatifs dans toutes leurs dimensions pour les rendre plus adaptés aux réalités économiques, sociales et culturelles des pays de la région et encore davantage aux besoins des futures générations et au type de sociétés que l’on souhaite construire. Au-delà des connaissances transmises dans les écoles, il est urgent de s’interroger sur les pratiques qui ont cours dans les enceintes scolaires et menacent l’intégrité physique, psychologique et morale des enfants, comme les mauvais traitements, le harcèlement sexuel, la corruption et les mauvais exemples donnés par certains acteurs du secteur éducatif.

Les systèmes éducatifs des pays de la région : état des lieux

  • Existe-t-il des différences entre les systèmes éducatifs de pays francophones, anglophones et lusophones ? Quelles sont-elles et quelles leçons peut-on en tirer?
  • L’écart entre la formation dans les écoles privées et les écoles publiques n’est-il pas un frein à un système d’éducation de qualité ? Le choix des parents d’inscrire les enfants dans les écoles privées ne contribue-t-il pas à l’affaiblissement des écoles publiques et à la mise en place d’une société à deux vitesses ?
  • Quels sont les rôles, responsabilités et capacités des acteurs locaux, nationaux et régionaux dans la formulation des politiques en matière d’enseignement primaire et secondaire ?
  • La gratuité de l’école primaire et son caractère obligatoire sont-ils une réalité dans tous les pays de la région ? Quel bilan tirer de ces mesures ?
  • Quelles sont les réformes à initier pour améliorer la qualité de l’enseignement primaire et dans l’enseignement secondaire, pour rendre l’apprentissage plus performant ?
  • Quelle est la place des établissements privés à caractère confessionnel (écoles chrétiennes, écoles islamiques et autres) dans le système éducatif des États de la région ? Quel est le niveau de qualité dans ce type d’écoles ?
  • Quelle est la contribution des organisations syndicales aux efforts de relèvement du niveau de la qualité de l’éducation ? Jouent-elles un rôle positif ou défendent-elles trop les intérêts des seuls enseignants ?
  • Pourquoi les grèves sont-elles récurrentes dans le système éducatif des pays de la région ? Comment améliorer durablement les rapports entre les syndicats d’enseignants et les gouvernements pour ne pas sacrifier davantage la formation des enfants ?

Les indicateurs quantitatifs de la fréquentation scolaire

  • Quels sont les taux de scolarisation dans l’enseignement primaire dans les pays de la région ? Tous les enfants en âge d’être inscrits le sont-ils ?
  • Quels sont les taux de scolarisation dans l’enseignement secondaire dans les pays de la région ?
  • Quels sont les taux d’achèvement du cycle primaire dans les pays de la région et comment peuvent-ils être améliorés ?
  • Existe-t-il des disparités selon le genre, concernant les taux de scolarisation, de rétention et d’achèvement ? Comment y remédier ?
  • Quels sont les pays de la région qui atteignent un fort taux de scolarisation et d’équité entre les genres ?
  • Existe-t-il des disparités entre les zones urbaines et les zones rurales au niveau des taux de scolarisation, de rétention et d’achèvement des cycles primaires et secondaires ? Quelle en est l’ampleur ? Quelles sont les politiques publiques visant à réduire les inégalités d’accès à l’éducation ?
  • Que prévoient les pays de la région pour les jeunes qui ont quitté précocement le système scolaire ? Existe-t-il des systèmes parallèles d’apprentissage pour les jeunes déscolarisés ?
  • Qui sont les bons élèves en matière de performance du système éducatif au cours des dernières années dans la région ? Quelles sont les stratégies que ces États ont mises en place pour obtenir de bons résultats ?

La qualité des programmes, des enseignants et des contenus pédagogiques

  • Quels sont les contenus des programmes scolaires du primaire et du secondaire en Afrique de l’Ouest ? Les programmes actuels sont-ils adaptés aux réalités de la région ?
  • Les enfants des pays de la région obtiennent-ils les résultats escomptés, notamment dans les domaines de la lecture, de l’écriture et des sciences ?
  • Quel est le niveau de formation des enseignants ? Comment sont formés les enseignants de chaque niveau dans les pays de la région ? Quels sont les moyens de contrôle des aptitudes à enseigner ? Comment fonctionnent les services d’inspection des ministères ?
  • Quelles sont les conditions d’apprentissage dans les écoles primaires et secondaires ?
  • Quelle est la place de l’enseignement technique et professionnel au niveau secondaire dans les systèmes éducatifs des pays de la région ?
  • Les systèmes actuels favorisent-ils une acquisition de savoirs et de savoir-faire utiles à la vie courante et future des élèves ?
  • Existe-t-il des programmes d’évaluation des programmes scolaires, des formations des enseignants et des acquis scolaires des élèves ?
  • Les systèmes éducatifs de la région encouragent-ils l’apprentissage de l’informatique et des nouvelles technologies par les élèves ?
  • Les systèmes éducatifs de la région encouragent-ils le développement de l’esprit critique, de l’autonomie, du sens de la responsabilité et d’autres aptitudes et compétences transversales ?

Le financement de l’éducation

  • Quelle est la part du budget qui est allouée au secteur de l’éducation dans les pays de la région et quelles sont les parts affectées aux différents niveaux d’enseignement ?
  • Qui paie en dernière ligne pour l’éducation aux niveaux primaire et secondaire dans la région ? Les parents, les contribuables, les pays et organisations donateurs d’aide ?
  • Quels sont les avantages, les problèmes et les dangers de la multiplication des écoles privées ?
  • Le coût d’une éducation de qualité est-il raisonnable par rapport aux revenus moyens des ménages dans la région ?
  • Faut-il réformer le statut des enseignants et comment uniformiser les conditions de travail dans les systèmes publics où coexistent des fonctionnaires et des enseignants sous contrat temporaire ?
  • Comment financer l’accès à une éducation de qualité aussi bien dans les villes que dans les zones rurales ?

L’environnement familial et l’environnement scolaire

  • Quel est le rôle des parents dans l’atteinte des acquis scolaires de leurs enfants ? S’impliquent-ils assez dans le processus d’acquisition des compétences ?
  • Comment l’évolution des activités économiques des parents influence-t-elle l’éducation des enfants et le suivi de leur vie scolaire ?
  • La pédagogie et le respect d’un code de déontologie sont-ils inclus dans les programmes de formation des enseignants ?
  • Comment prévenir ou lutter contre le harcèlement sexuel en milieu scolaire ? Existe-t-il des structures qui prennent en charge ces problèmes dans les systèmes nationaux ?
  • Quelles sont les répercussions de la corruption en milieu scolaire : achat des notes, fuite des épreuves d’examens, versement de dessous de tables par les parents pour éviter à leurs enfants des situations telles que le redoublement ?
  • Comment améliorer les infrastructures et équipements pour rendre l’environnement scolaire plus propice à l’apprentissage, à la sécurité et à l’épanouissement des élèves ?
  • Les calendriers et les rythmes scolaires sont-ils adaptés aux besoins des enfants et aux conditions naturelles et économiques des sociétés ouest-africaines ?

Les systèmes éducatifs dans d’autres régions du monde

  • Quelles sont les différences entre les indicateurs de qualité d’éducation dans les pays de la région par rapport à ceux des pays d’autres régions africaines et d’autres continents dont les conditions économiques sont proches ?
  • Quelles sont les principales caractéristiques distinctives des systèmes et politiques éducatifs dans quelques pays asiatiques, américains et européens ?
  • Que peut-on en apprendre pour faire des réformes utiles en Afrique de l’Ouest ?
  • Quels sont les pays de la région qui ont mis en œuvre des réformes majeures en s’inspirant de modèles étrangers ? Ont-ils connu une amélioration de leurs résultats scolaires ?
  • Les pays de la région ouest-africaine ont-ils inspiré des méthodes d’enseignement primaire et secondaire à d’autres pays en Afrique ou dans le monde ?
  • Les contributions des experts des questions débattues sont bienvenues mais les observations, témoignages, points de vue et propositions de tous les citoyens le sont tout autant.
  • Nous souhaitons recevoir en particulier des articles qui font référence à un ou des pays précis, s’appuient sur des exemples et qui font émerger des propositions de réforme.
  • Vous êtes également invités à envoyer une courte interview audio/vidéo, ainsi qu’un récit oral de vos expériences sur ce sujet et de vos suggestions sur de possibles réformes.
  • Vous pouvez demander à ce que votre identité ne soit pas publiée même si elle doit être connue de WATHI ; dans ce cas choisissez un pseudonyme et envoyez une biographie qui donne une idée de votre domaine d’expertise ou de votre activité professionnelle.
  • Vous pouvez soumettre des articles courts (500 à 1000 mots) ou plus longs (1500 à 2000 mots). La taille maximale des contributions est de 2000 mots. Les articles courts ont cependant plus de chances d’être sélectionnés et publiés par le WATHI. Tous les articles doivent être accessibles au grand public, structurés et soignés.
  • Nous vous invitons à accompagner la soumission de votre article d’une biographie de 50 mots maximum et, de préférence, d’une de vos photos de très bonne qualité.
  • Le Débat se passe aussi sur les comptes Facebook et Twitter de WATHI :
 

How to improve the quality of primary and secondary education in the countries of the region?

  • Because many French-speaking countries in the region have very high illiteracy rates. The situation is particularly a cause for concern in countries like Mali, Burkina Faso, Niger and Chad, which display literacy rates below 30%. The situation looks more favorable in English-speaking countries (Nigeria and Ghana) but all countries are struggling to offer both quantity and quality in educational services to their extremely young and fast growing populations.
  • Because education is a key element in the economic, social, cultural, and political development of a country. Countries that have experienced a high level of economic performance over the last decades are those that have managed to put in place effective education systems appropriate to their circumstances and choices of economic direction (Singapore, Taiwan, Mauritius, Botswana, Rwanda, etc.). Just as skills acquired and developed in early childhood, knowledge and skill acquisition in the 6-to-18 age bracket determines the future level of the individual and collective human capital.
  • Because the shortcomings accumulated by students during primary and secondary education (especially in writing, reading and mathematics) have significant repercussions when they move on to higher education or begin a professional life. These shortcomings show the urgent need for all stakeholders in the education sector to become aware of their responsibilities. The quality of primary and secondary education largely determines the ability of a country to face, with well-trained women and men, future challenges in all areas.
  • Because West Africa continues to stand out due to low enrollment rates on average, despite significant progress at the global level and in some countries of the region (the net enrollment rate in primary school is over 94% in Togo, 93% in Cape Verde and 92% in Benin, http://uni.cf/29aZ7lj). However, out of the 21 countries in the world where the net enrollment rate in primary education is less than 60%, more than a third are found in the region. In Burkina Faso and Niger, for example, less than two out of five children get primary education. At the secondary school level, net enrollment rates are significantly lower everywhere (42% in Benin and 69% in Cape Verde, http://bit.ly/297IKly).
  • Because inadequacy or lack of school facilities and infrastructure, overcrowded classrooms, frequently unfinished curricula, repeated strikes, and demands for an increase in teachers’ wages do not enable the creation of the conditions needed for quality primary and secondary education.
  • Because the dramatic privatization in the education sector, from preschool to higher education, has created over the last two decades, two-tier education systems in which public schools are gradually abandoned by parents. Quality human resources in the education sector opt for private schools where they have better working conditions and higher income. Parents make huge financial efforts to provide a better education for their children by sending them to expensive private schools, but quality is not always ensured.
  • Because we must rethink the education systems entirely to make them more appropriate to the economic, social and cultural realities in the countries of the region, and even more so to the needs of future generations and the kind of society we want to build. Beyond the knowledge transfer happening in schools, it is urgent to look into current practices such as abuse, sexual harassment, corruption, and bad examples set by some actors in the education sector, which threaten children’s physical, psychological, and moral integrity.

2.1 The education systems in the countries of the region: analysis of the current situation

  • Are there differences between the education systems of French-speaking, English-speaking and Portuguese-speaking countries? What are they and what lessons can be learned?
  • Is the gap between training in private schools and public schools an obstacle to a quality education system? Does parents’ choice to enroll their children in private schools contribute to the weakening of public schools and the creation of a two-tier society?
  • What are the roles, responsibilities and capacities of local, national and regional actors in the formulation of policies on primary and secondary education?
  • Is free and compulsory primary education effective in all countries of the region? What assessment can be made of these measures?
  • What reforms should be initiated to improve the quality of primary and secondary education and make the learning process more efficient?
  • What is the place of private denominational institutions (Christian, Islamic and other schools) in the education system of the countries of the region? What is the level of quality in such schools?
  • What is the contribution of unions to the efforts to improve the quality of education? Do they play a positive role or do they defend the sole interest of teachers?
  • Why are strikes recurring in the education systems of the countries of the region? How to durably improve the relations between teachers unions and governments to avoid further sacrificing children’s education? //

2.2 Quantitative indicators of school enrollment and attendance

  • What are the primary education enrollment rates in the countries of the region? Are all school-age children enrolled?
  • What are the secondary education enrollment rates in the countries of the region?
  • What are the primary education completion rates in the countries of the region and how can they be improved?
  • Are there gender disparities in school enrollment, retention, and completion rates? How can we change the situation?
  • Which countries of the region have achieved high enrollment rates and gender equity?
  • Are there disparities between urban and rural areas in terms of enrollment, retention, and completion rates in primary and secondary education? How serious is the problem? What are the public policies aiming to reduce inequalities in access to education?
  • What plans do the countries of the region have for young people who drop out of school early? Are there alternative learning systems for out-of-school youth?
  • In recent years, who are the exemplars in the region when it comes to performance of their education system? What strategies did these countries put in place to obtain good results?

2.3 The quality of curricula, teachers, and educational contents

  • What is the content of primary and secondary school curricula in West Africa? Are the current curricula appropriate to the realities of the region?
  • Do children in the countries of the region meet the learning expectations, particularly in reading, writing, and science?
  • What is the level of teacher training? How are teachers of each grade level trained in the countries of the region? What are ways to control teaching skills? How do the Ministries inspection services work?
  • What are the learning conditions in primary and secondary schools?
  • What is the place of technical and vocational education in the secondary education systems of the countries of the region?
  • Do the current education systems promote the acquisition of useful knowledge and skills students can apply to their everyday life and future?
  • Are there programs to assess school curricula, teacher training, and students’ knowledge and skill acquisition?
  • Do the education systems in the region foster computer and media literacy among students?
  • Do the education systems in the region encourage the development of critical thinking, independence, sense of responsibility, and other cross-disciplinary skills?

2.4 The funding of education

  • How much of the budget is allocated to the education sector in the countries of the region, and how is this share distributed among the different levels of education?
  • Who ultimately pays for primary and secondary education in the region? Parents, taxpayers, donor countries and aid organizations?
  • What are the advantages, problems, and dangers of the proliferation of private schools?
  • Is the cost of a quality education reasonable compared to the average income of households in the region?
  • Should we reform the status of teachers? How to standardize working conditions in public systems where permanent teachers (with civil servant status) and teachers on a temporary contract coexist?
  • How to fund access to quality education in both urban and rural areas?

2.5 Family environment and school environment

  • What role do parents play in their children’s academic achievement? Do they get involved enough in the skill acquisition process?
  • How does the evolution of parents’ economic activity influence children’s education and the monitoring of their school life?
  • Are educational methods and compliance with a code of ethics included in teacher training programs?
  • How to prevent or combat sexual harassment in schools? Are there organizations addressing these issues in national systems?
  • What are the consequences of corruption in schools: purchased grades, leaked examination questions, payment of bribes by parents to avoid situations such as their children repeating a grade?
  • How to improve infrastructure and facilities to make the school environment more conducive to student learning, safety and fulfillment?
  • Are school calendars and schedules appropriate to children’s needs and the natural and economic conditions of West African societies?

2.6 Education systems in other regions of the world

  • What are the differences between the education quality indicators in the countries of the region and those in countries with similar economic conditions, in other regions of Africa and other continents?
  • What are the main distinguishing features of education systems and policies in some Asian, American and European countries? What can we learn from them to make useful reforms in West Africa?
  • Which countries of the region have implemented major reforms inspired by foreign models? Have they seen enhanced academic performance?
  • Have West African countries inspired methods of primary and secondary education to other countries in Africa and in the world?
  • Contributions by experts in the issues discussed are welcome. So are observations, accounts, opinions, and recommendations from all citizens.
  • We particularly welcome articles that refer to one or more specific countries, are based on concrete examples and include recommendations for action and reform.
  • You can submit short articles (500-1000 words) or longer ones (1500-2000 words). Although the maximum length of a contribution is 2000 words, short articles are more likely to be selected and published by WATHI. All articles must be accessible to the general public, well written and structured.
  • Without having to write a structured article, you can send your comments, observations,  and recommendations to infowathi@wathi.org. The most relevant contributions will be  published on the website.
  • You can also submit a short audio or video recording to share your experiences and concrete reform proposals.
  • We invite you to send your article with a 50-word biography and preferably a good picture of yourself.
 

SYNTHÈSE DU DÉBAT

SUMMARY OF THE DEBATE

Les commentaires Facebook

Autres commentaires 

Aller sur la page Facebook



Les Wathinotes sont soit des résumés de publications sélectionnées par WATHI, conformes aux résumés originaux, soit des versions modifiées des résumés originaux, soit des extraits choisis par WATHI compte tenu de leur pertinence par rapport au thème du Débat du mois. Lorsque les publications et leurs résumés ne sont disponibles qu’en français ou en anglais, WATHI se charge de la traduction des extraits choisis dans l’autre langue. Toutes les Wathinotes renvoient aux publications originales et intégrales qui ne sont pas hébergées par le site de WATHI, et sont destinées à promouvoir la lecture de ces documents, fruit du travail de recherche d’universitaires et d’experts.


The Wathinotes are either original abstracts of publications selected by WATHI, modified original summaries or publication quotes selected for their relevance for the theme of the Debate of the Month. When publications and abstracts are only available either in French or in English, the translation is done by WATHI. All the Wathinotes link to the original and integral publications that are not hosted on the WATHI website. WATHI participates to the promotion of these documents that have been written by university professors and experts.


0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

CONTACTEZ NOUS

On vous répondra dès que possible

En cours d’envoi

©2017 WATHI Think Tank Citoyen de l'Afrique de l'Ouest -  Mentions légales   -  Charte du Wathi

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account