Novembre/Décembre 2016

L’initiative Débat de WATHI bénéficie du soutien financier de la Fondation Open Society Initiative for West Africa.

En savoir plus

WATHI compte sur votre générosité pour continuer sa mission au service de l’Afrique de l’Ouest et de l’Afrique.

En savoir plus

Quelles sont les valeurs africaines aujourd’hui ?

Pour le dernier Débat de l’année 2016, WATHI a choisi d’aborder la question des valeurs dans les sociétés africaines en général et ouest-africaines en particulier. On entend très souvent dans tous les discours publics et privés l’évocation des valeurs africaines, soit pour les célébrer, soit pour regretter qu’elles ne soient plus ce qu’elles étaient. WATHI invite les citoyens des pays de la région, de toutes les générations, à interroger les valeurs dites “africaines” dans les sociétés actuelles qui sont toutes soumises à de fortes influences extérieures dans le contexte de mondialisation accélérée des dernières décennies.

  • Parce que les Africains ont l’habitude de considérer leur continent d’abord comme une terre de valeurs anciennes et à faire de la préservation de ces valeurs ancestrales une obligation morale essentielle pour toutes les générations.
  • Parce que l’invocation des valeurs africaines, y compris par les dirigeants et les leaders d’opinion des pays du continent, s’accompagne rarement d’une description explicite de ces valeurs et de leur relation avec les systèmes de valeurs des sociétés non africaines.
  • Parce que beaucoup de voix africaines connues ou anonymes parlent de valeurs en perdition dans les sociétés africaines, en observant la réalité des pratiques politiques, économiques, sociales, culturelles, environnementales au quotidien. Une demande à un retour aux valeurs africaines d’antan est fortement réclamée dans certaines sphères de la société, ce qui peut provoquer de fortes tensions entre des générations d’aînés soupçonnés à tort ou à raison de conservatisme et les jeunes qui aspirent à vivre dans un monde ouvert et globalisé qu’ils ne questionnent pas.
  • Parce que les valeurs, qu’elles soient typiquement africaines ou non, constituent un socle fondamental pour renforcer les liens dans les sociétés africaines actuelles, pour construire ou sauvegarder le « vouloir vivre ensemble », pour forger les institutions politiques, économiques, sociales et culturelles, pour donner de la cohérence et de la crédibilité à toutes les politiques publiques. Les valeurs partagées qu’une société se donne à un moment donné sont celles qui permettent de fédérer les énergies autour d’un projet commun d’avenir.
  • Qu’entendons-nous par valeurs africaines ?
  • Quelles sont les valeurs africaines « ancestrales »?
  • Quelles sont les valeurs africaines aujourd’hui ?
  • Quelles valeurs priment pour les jeunesses africaines aujourd’hui ?
  • Quels sont les lieux et les cadres de transmission de valeurs?
  • Que faut-il changer dans les comportements individuels pour améliorer le bien-être collectif et le vivre-ensemble ?
  • Quelles sont les valeurs qui émergent des réalités quotidiennes aujourd’hui ?
  • Comment expliquer l’incivisme et l’indiscipline qui semblent gagner du terrain dans les pays de la région ?
  • Comment évoluent les relations intergénérationnelles dans les pays de la région ?
  • Quel est le pouvoir des aînés et quel rôle jouent-ils dans le contrôle de la vie sociale et la transmission des valeurs ?
  • Faut-il remettre en cause ou réinterpréter la préséance des aînés sur les jeunes ?
  • Les aînés transmettent-ils leurs valeurs à la jeunesse à travers leurs comportements dans la vie privée et dans l’espace public ?
  • Sur quelles valeurs construire l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique de demain ?
  • Les pays de la région peuvent- ils “mondialiser” leurs valeurs?
  • Quelles sont les valeurs des sociétés des autres continents et en quoi sont-elles différentes des valeurs africaines ?
  • Que deviennent nos valeurs dans un monde caractérisé par l’interculturalité ?
  • Les contributions des experts des questions débattues sont bienvenues mais les observations, témoignages, points de vue et propositions de tous les citoyens le sont tout autant.
  • Nous souhaitons recevoir en particulier des articles qui font référence à un ou des pays précis, s’appuient sur des exemples et qui font émerger des propositions de réforme.
  • Vous êtes également invités à envoyer une courte interview audio/vidéo, ainsi qu’un récit oral de vos expériences sur ce sujet et de vos suggestions sur de possibles réformes.
  • Vous pouvez demander à ce que votre identité ne soit pas publiée même si elle doit être connue de WATHI ; dans ce cas choisissez un pseudonyme et envoyez une biographie qui donne une idée de votre domaine d’expertise ou de votre activité professionnelle.
  • Vous pouvez soumettre des articles courts (500 à 1000 mots) ou plus longs (1500 à 2000 mots). La taille maximale des contributions est de 2000 mots. Les articles courts ont cependant plus de chances d’être sélectionnés et publiés par le WATHI. Tous les articles doivent être accessibles au grand public, structurés et soignés.
  • Nous vous invitons à accompagner la soumission de votre article d’une biographie de 50 mots maximum et, de préférence, d’une de vos photos de très bonne qualité.
  • Le Débat se passe aussi sur les comptes Facebook et Twitter de WATHI :
 

What are the African values today?

For the last debate of 2016, WATHI has decided to address the issue of values in African societies, particularly in West Africa. In public and private speeches, African values are often mentioned either to celebrate them or to regret that they are not what they used to be. WATHI invites citizens of all generations in the countries of the region to question the so-called “African” values in today’s societies which are all subject to strong external influences in the context of accelerated globalization that has prevailed over the last decades.

  • Because Africans tend to consider their continent as a land of old values and to consider the preservation of these ancestral values as an essential moral obligation to all generations.
  • Because the invocation of African values, including by leaders and leaders of opinion in the continent, is rarely done with an explicit description of those values and their relationship to non-African value systems.
  • Because many African voices (known or anonymous) are talking about values in perdition in African societies, through observing the reality of political, economic, social, cultural, and environmental practices on a daily basis. A return to ancient African values is highly requested in some spheres of society, which may cause tensions between generations of elders – suspected rightly or wrongly for conservatism – and young people who aspire to live in an open and globalized world that they do not question.
  • Because whether they are typically African or not, those values constitute a fundamental base for strengthening links in current African societies, to build or safeguard the desire to live together, to shape the political, economic, social, and cultural institutions to give consistency and credibility to all public policies. The shared values of a society at a given time are those that allow to combine forces in a common project for the future.
  • What do we mean by African values?
  • What are the “traditional” African values?
  • What are the African values today?
  • What values take precedence for the African youth today?
  • What are the places and settings for passing on values?
  • What changes are needed in individual behaviors to improve the collective welfare and living together?
  • What values emerge from our daily realities today?
  • What are the reasons for lack of civism and discipline which seem to be gaining ground in the countries of the region?
  • How are intergenerational relationships evolving in the countries of the region?
  • What power do elders have and what is their role in the control of social life and the passing on of values?
  • Should we question or reinterpret the precedence of elders over young people?
  • Do elders pass on their values to the youth through their behavior in private life and in the public space?
  • On what values should the future West Africa and Africa be built?
  • Can the countries of the region “globalize” their values?
  • What are the values of societies on other continents and how do they differ from the African values?
  • What becomes of our values in a world characterized by interculturality?
  • Contributions by experts in the issues discussed are welcome. So are observations, accounts, opinions, and recommendations from all citizens.
  • We particularly welcome articles that refer to one or more specific countries, are based on concrete examples and include recommendations for action and reform.
  • You can submit short articles (500-1000 words) or longer ones (1500-2000 words). Although the maximum length of a contribution is 2000 words, short articles are more likely to be selected and published by WATHI. All articles must be accessible to the general public, well written and structured.
  • Without having to write a structured article, you can send your comments, observations,  and recommendations to infowathi@wathi.org. The most relevant contributions will be  published on the website.
  • You can also submit a short audio or video recording to share your experiences and concrete reform proposals.
  • We invite you to send your article with a 50-word biography and preferably a good picture of yourself.
 

Aller sur la page Facebook

 

WATHI sélectionne des commentaires relatifs au débat provenant de sa page Facebook.
Les points de vue des internautes, exprimés dans le langage particulier des réseaux sociaux, sont reproduits fidèlement et ne font l’objet d’aucune modification.


Les points de vue des internautes, exprimés dans le langage particulier des réseaux sociaux, sont reproduits fidèlement et ne font l’objet d’aucune modification.


Les Wathinotes sont soit des résumés de publications sélectionnées par WATHI, conformes aux résumés originaux, soit des versions modifiées des résumés originaux, soit des extraits choisis par WATHI compte tenu de leur pertinence par rapport au thème du Débat du mois. Lorsque les publications et leurs résumés ne sont disponibles qu’en français ou en anglais, WATHI se charge de la traduction des extraits choisis dans l’autre langue. Toutes les Wathinotes renvoient aux publications originales et intégrales qui ne sont pas hébergées par le site de WATHI, et sont destinées à promouvoir la lecture de ces documents, fruit du travail de recherche d’universitaires et d’experts.


The Wathinotes are either original abstracts of publications selected by WATHI, modified original summaries or publication quotes selected for their relevance for the theme of the Debate of the Month. When publications and abstracts are only available either in French or in English, the translation is done by WATHI. All the Wathinotes link to the original and integral publications that are not hosted on the WATHI website. WATHI participates to the promotion of these documents that have been written by university professors and experts.


CONTACTEZ NOUS

On vous répondra dès que possible

En cours d’envoi

©2017 WATHI Think Tank Citoyen de l'Afrique de l'Ouest -  Mentions légales   -  Charte du Wathi

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account