Présentation du Tchad

Présentation du Tchad


WATHI propose une sélection de documents sur le contexte économique, social, politique, sécuritaire et alimentaire du Tchad. Chaque document est présenté sous forme d’extraits qui peuvent faire l’objet de légères modifications. Les notes de bas ou de fin de page ne sont pas reprises dans les versions de WATHI. Nous vous invitons à consulter les documents originaux pour toute citation et tout travail de recherche.


Présentation du Tchad

Ambassade du Tchad à Paris 

http://ambatchad-paris.org/index.php/le-tchad/presentation

Extraits

Histoire

L’histoire du Tchad remonte au Xe siècle, lorsque les Sao s’établissent au sud du Lac Tchad. Ces Sao, aujourd’hui disparus, sont ls ancêtres de plusieurs populations de la région tchadienne parmi lesquelles les Kotokos, peuple important de chasseurs et de pêcheurs. De nombreuses pièces de terre cuite et de bronze fabriquées par les Sao et représentant des êtres humains et des animaux ont été retrouvées au sud du Lac Tchad.

Dans la seconde moitié du XIXe siècle, l’Europe découvre l’existence du Tchad par les récits des voyageurs Cheik El Toussi, Barth (1857) et Nachtigal (1879).

Plusieurs Etats puissants se constituèrent, s’affrontèrent, se dominèrent tout à tour ; le royaume du Kanem-Bornou, le sultanat de Barguirmi, le puissant empire Ouaddaï étendirent successivement leur domination sur la majeure partie actuelle du pays entre le Ixe et la fin du XVIIIe siècle.

La fondation de N’djaména (ex Fort-Lamy), future capitale du Tchad, et le rétablissement de la paix dans le royaume de Baguirmi et dans le royaume voisin du Ouaddaï mirent un terme aux luttes. Il faut attendre 1913 pour que le Tchad soit entièrement constitué.

En 1940, Félix Eboué, gouverneur du Tchad, décide le ralliement du pays à la France libre. C’est du Tchad que pourra partir le Général Leclerc, et les soldats tchadiens seront à Paris pour la Libération.

Proclamé République le 28 novembre 1958, le Tchad accède à la souveraineté internationale le 11 août 1960. Depuis cette date, le pays connaît une évolution institutionnelle et politique.

Des années de dictature et de parti unique ont empêché l’éclosion de toute culture démocratique et  de pluralisme politique.

Les différents régimes qui se sont succédé ont créé et entretenu le régionalisme, le tribalisme, le népotisme, les inégalités sociales, les violations des droits de l’Homme et des libertés fondamentales individuelles et collectives dont les conséquences ont été la guerre, la violence politique, la haine, l’intolérance et la méfiance entre les différentes communautés qui composent la nation tchadienne. Cette crise institutionnelle et politique qui secoue le Tchad depuis plus de trois décennies n’a pas pour autant entamé la détermination du peuple tchadien à parvenir à l’édification d’une nation, à la dignité, à la liberté et à la prospérité.

Le Tchad vit actuellement dans une démocratie pluraliste démocratie avec un président de la République et un parlement élus par le peuple.

 

Géographie

Trait d’union entre le Maghreb et l’Afrique noire, carrefour des caravanes transsahariennes et berceau des civilisations nomades, ce pays cristallise en lui les contrastes entre le désert du Nord et la savane du Sud, les ascétiques traditions musulmanes et les rites animistes ou chrétiens élaborés, les populations nomades vivant au rythme de leur chameau et au gré de pâturages, et les agriculteurs sédentaires s’employant à domestiquer la terre et à lui donner un visage humain.

Le Tchad est un pays d’Afrique centrale qui s’étend sur un territoire d’une superficie de 1.284.000 km2, 560 km2 sont à vocation agricole. Vingtième pays au monde par sa superficie, le Tchad est le cinquième pays le plus grand pays d’Afrique après le Soudan, l’Algérie, la République Démocratique du Congo et la Libye.

Ce pays se caractérise par son immensité (2 fois plus grands que la France) mais aussi par son enclavement et son éloignement de la mer. Il est situé à 1700 km de Douala (Cameroun) et 2 400 km de Port Soudan sur la mer rouge.

Ses frontières sont communes avec le Soudan à l’Est, la République Centrafricaine et le Cameroun du Sud, le Nigeria à l’Ouest, le Niger au Nord –Ouest et la Libye au Nord.

Relief

Le relief du Tchad est comparable à une cuvette bordée par deux couronnes de montagnes et de plateau : au Nord avec le massif de Tibesti ( 3415 m au volcan de l’Emi Koussi) et à l’Est par le plateau gréseux de l’Ouaddaï (1360m) s’abaissant vers le Sud-Ouest. La zone la plus basse est occupée par le Lac Tchad, réceptacle final de vastes plaines d’inondation des fleuves Chari et Logone.

Ces deux fleuves constituent l’unique réseau fluvial : le Cari coule sur 1200km depuis la Centrafrique et son principal affluent le Logone naît au Cameroun sur 1000km. Tous deux confluent à l’approche de la capitale. Ils sont en partie navigables quatre mois par an. Il y a cinq lacs principaux : Tchad, Fitri, Iro, Lere, Tekem. Les eaux y sont très poissonneuses mais rendues dangereuses par la bilharziose et le ver de Guinée.

Climat et Végétation

Le climat est un climat tropical humide au sud (zone soudanienne la plus arrosée et la plus peuplée), offrant un paysage de savane arborée et de forêt plus clairsemée à l’approche des villages en raison de la coupe abusive du bois. Le climat de la zone centrale est de type sahélien caractérisé par une steppe épineuse, fortement marqué par une saison sèche plus longue que la saison des pluies. Le Nord, soumis à un climat saharien désertique aux paysages contrastés, représente la moitié de la superficie du pays.

L’harmattan, un vent continental sec et chaud, est porteur de vents en provenance de l’Est et du Nord-Ouest du Sahara. La mousson, équatoriale, humide et fraîche avec des vents du Sud-Ouest, rythme saison sèche et saison des pluies.

Le territoire compte 600 000 hectares de forêts classées et 400 000 hectares de parcs nationaux. Les deux parcs les plus importants offrant le plus de variétés d’espèces sont le célèbre parc national de Zakouma dans le Salamat et celui de Manda dans la préfecture de Sarh.


Chad

The World Fact Book

https://www.cia.gov/library/publications/the-world-factbook/geos/cd.html

Excerpts

Background

Chad, part of France’s African holdings until 1960, endured three decades of civil warfare, as well as invasions by Libya, before peace was restored in 1990. The government eventually drafted a democratic constitution and held flawed presidential elections in 1996 and 2001. In 1998, a rebellion broke out in northern Chad, which has sporadically flared up despite several peace agreements between the government and insurgents.

In June 2005, President Idriss DEBY held a referendum successfully removing constitutional term limits and won another controversial election in 2006. Sporadic rebel campaigns continued throughout 2006 and 2007. The capital experienced a significant insurrection in early 2008, but has had no significant rebel threats since then, in part due to Chad’s 2010 rapprochement with Sudan, which previously used Chadian rebels as proxies.

In late 2015, the government imposed a state of emergency in the Lake Chad region following multiple attacks by Boko Haram throughout the year; Boko Haram also launched several bombings in N’Djamena in mid-2015. DEBY in 2011 was reelected to his fourth term in an election that international observers described as proceeding without incident. In January 2014, Chad began a two-year rotation on the UN Security Council.

People and society

  • Nationality:
noun: Chadian(s)
adjective: Chadian
  • Ethnic groups:
Sara 27.7%, Arab 12.3%, Mayo-Kebbi 11.5%, Kanem-Bornou 9%, Ouaddai 8.7%, Hadjarai 6.7%, Tandjile 6.5%, Gorane 6.3%, Fitri-Batha 4.7%, other 6.4%, unknown 0.3% (1993 census)
  • Languages:
French (official), Arabic (official), Sara (in south), more than 120 different languages and dialects
  • Religions:
Muslim 53.1%, Catholic 20.1%, Protestant 14.2%, animist 7.3%, other 0.5%, unknown 1.7%, atheist 3.1% (1993 census)
  • Population:
11,631,456 (July 2015 est.)
country comparison to the world: 77
  • Age structure:
0-14 years: 44.2% (male 2,607,314/female 2,534,163)
15-24 years: 20.9% (male 1,183,962/female 1,247,130)
25-54 years: 28.05% (male 1,479,285/female 1,783,014)
55-64 years: 3.87% (male 197,673/female 252,379)
65 years and over: 2.98% (male 143,712/female 202,824) (2015 est.)
population pyramid:
  • Dependency ratios:
total dependency ratio: 100.7%
youth dependency ratio: 95.8%
elderly dependency ratio: 4.9%
potential support ratio: 20.3% (2015 est.)
  • Median age:
total: 17.4 years
male: 16.4 years
female: 18.4 years (2015 est.)
country comparison to the world: 220
  • Population growth rate:
1.89% (2015 est.)
country comparison to the world: 58
  • Birth rate:
36.6 births/1,000 population (2015 est.)
country comparison to the world: 16
  • Death rate:
14.28 deaths/1,000 population (2015 est.)
country comparison to the world: 6
  • Net migration rate:
-3.45 migrant(s)/1,000 population (2015 est.)
country comparison to the world: 186
  • Urbanization:
urban population: 22.5% of total population (2015)
rate of urbanization: 3.42% annual rate of change (2010-15 est.)
  • Major urban areas – population:
N’DJAMENA (capital) 1.26 million (2015)
  • Sex ratio:
at birth: 1.04 male(s)/female
0-14 years: 1.03 male(s)/female
15-24 years: 0.95 male(s)/female
25-54 years: 0.83 male(s)/female
55-64 years: 0.78 male(s)/female
65 years and over: 0.71 male(s)/female
total population: 0.93 male(s)/female (2015 est.)
  • Maternal mortality rate:
856 deaths/100,000 live births (2015 est.)
country comparison to the world: 2
  • Infant mortality rate:
total: 88.69 deaths/1,000 live births
male: 94.23 deaths/1,000 live births
female: 82.93 deaths/1,000 live births (2015 est.)
country comparison to the world: 6
  • Life expectancy at birth:
total population: 49.81 years
male: 48.64 years
female: 51.03 years (2015 est.)
country comparison to the world: 224
  • Total fertility rate:
4.55 children born/woman (2015 est.)
country comparison to the world: 25
  • Contraceptive prevalence rate:
4.8% (2010)
  • Health expenditures:
3.6% of GDP (2013)
country comparison to the world: 174
  • Physicians density:
0.04 physicians/1,000 population (2006)
  • Hospital bed density:
0.4 beds/1,000 population (2005)
  • Drinking water source:
improved:
urban: 71.8% of population
rural: 44.8% of population
total: 50.8% of population
unimproved:
urban: 28.2% of population
rural: 55.2% of population
total: 49.2% of population (2015 est.)
  • Sanitation facility access:
improved:
urban: 31.4% of population
rural: 6.5% of population
total: 12.1% of population
unimproved:
urban: 68.6% of population
rural: 93.5% of population
total: 87.9% of population (2015 est.)
  • HIV/AIDS – adult prevalence rate:
2.53% (2014 est.)
country comparison to the world: 24
  • HIV/AIDS – people living with HIV/AIDS:
215,000 (2014 est.)
country comparison to the world: 25
  • HIV/AIDS – deaths:
11,700 (2014 est.)
country comparison to the world: 21
  • Major infectious diseases:
degree of risk: very high
food or waterborne diseases: bacterial and protozoal diarrhea, hepatitis A and E, and typhoid fever
vectorborne diseases: malaria and dengue fever
water contact disease: schistosomiasis
respiratory disease: meningococcal meningitis
animal contact disease: rabies (2013)
  • Obesity – adult prevalence rate:
6.6% (2014)
country comparison to the world: 177
  • Children under the age of 5 years underweight:
30.3% (2010)
country comparison to the world: 13
  • Education expenditures:
2.3% of GDP (2011)
country comparison to the world: 160
  • Literacy:
definition: age 15 and over can read and write French or Arabic
total population: 40.2%
male: 48.5%
female: 31.9% (2015 est.)
  • School life expectancy (primary to tertiary education):
total: 7 years
male: 9 years
female: 6 years (2011)
  • Child labor – children ages 5-14:
total number: 1,475,960
percentage: 48% (2010 est.)

Présentation du Tchad, 2016

France Diplomatie

http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/dossiers-pays/tchad/presentation-du-tchad/

Extraits

Données générales

Nom officiel : République du Tchad.
Nature du régime : République.
Chef de l’Etat et/ou du gouvernement :
M. Idriss Déby Itno, Président de la République.

Données géographiques

Superficie : 1 284 000 km²
Capitale : Ndjamena.
Villes principales : Ndjamena, Abéché, Moundou, Sahr.
Langue(s) officielle(s) : français, arabe.
Langue(s) courante(s) : français, arabe tchadien.
Monnaie : Franc CFA (100 FCFA = 0,15 euro).
Fête nationale : 11 août (proclamation de l’indépendance).

Données démographiques

Population : 12,28 millions d’hab. (INED, 2013)
Densité : 8,9 hab/km²
Croissance démographique : 2,59 % (BM, 2014)
Espérance de vie : 51,6 ans (INED, 2014).
Taux d’alphabétisation des adultes (15 ans et plus) : 34,5 % (PNUD)
Religions :
Islam (55%), christianisme et animisme (45 %).
Indice de développement humain :
185e sur 188 pays (PNUD, 2015).

Données économiques

PIB 2014 : 13,9 MdUSD (FMI, 2015).
PIB par habitant 2013 : 1188 USD (DGT, 2014)
Taux de croissance 2014 : + 6,3 % (DGT, 2015).
Taux d’inflation 2014 : + 1,7 % (BEAC, 2015)
Solde budgétaire total : -6,2 % du PIB (DGT, 2014)
Balance commerciale : + 2,6 MdUSD (EIU, 2011)
Principaux clients : Etats-Unis (80,6,8 %), Japon (6,0 %), Inde (4,3 %) (DGT, 2014)
Principaux fournisseurs : Chine (35,8 %), France (14,9 %), Etats-Unis (7,2 %) (DGT, 2014)
Part des secteurs d’activités dans le PIB : primaire : 46 %, secondaire : 14 %, tertiaire : 40 %.
Exportations de la France vers le Tchad, 2014 : 124,9 M€ (DGT, 2015)
Importations françaises depuis le Tchad, 2014 : 5,5 M€ (DGT, 2015)
Communauté française au Tchad : 1 512 enregistrés (01-2016).
Communauté tchadienne en France : environ 2.000.

Credits Photo: Audiovie

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

CONTACTEZ NOUS

On vous répondra dès que possible

En cours d’envoi

©2017 WATHI Think Tank Citoyen de l'Afrique de l'Ouest -  Mentions légales   -  Charte du Wathi

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account