Présidentielle béninoise : 36 candidats, la vidéo et les projets de société

Présidentielle béninoise : 36 candidats, la vidéo et les projets de société

La liste définitive  des candidats à l’élection présidentielle du Bénin a enfin été publiée par la Commission électorale nationale (Cena). Parmi les 36 candidats retenus pour l’élection du 28 février 2016 figurent les principaux acteurs de la vie politique actuelle du pays : Abdoulaye Bio Tchané, Patrice Talon, Sébastien Ajavon, Pascal Irénée Koupaki et Lionel Zinsou.

Trois faits majeurs ont marqué l’actualité béninoise de ces derniers jours sur internet. Le premier fait marquant concerne le candidat des Forces cauris pour un Bénin émergent (FCBE), Lionel Zinsou. Une vidéo de l’actuel premier ministre dans laquelle il parle des relations entre l’Afrique et l’Europe a été largement commentée sur les réseaux sociaux. Dans un discours tenu en mai 2011 lors d’un séminaire sur « Les valeurs de la mondialisation » organisé par le parti politique français Union pour le mouvement (UMP), désormais renommé le Parti républicain, il a tenu les propos suivants :

« Il y a un petit continent qui est au sud de l’Europe : (il) s’appelle l’Afrique. C’est le seul continent sur lequel la France a un excédent commercial. L’Europe et la France ont un atout important grâce à l’Afrique. L’Afrique parle en français, en anglais ou en portugais ou en espagnol. L’Afrique pense en français ou en anglais. L’Afrique achète les marques françaises, les marques européennes parce que c’est complètement naturel. Mais il y a quelque chose de beaucoup plus important, c’est que l’Afrique appartient à l’Europe» [L’intégralité du discours est accessible ici].

Il poursuit en disant que « l’Afrique appartient à l’Europe qui ne le sait pas » et affirme également que « l’Afrique n’appartient toujours pas aux Africains ». Cette vidéo a suscité des réactions mitigées sur la toile.

Cette vidéo a ravivé la polémique sur le patriotisme du candidat Zinzou et sa loyauté envers le Bénin.

Le deuxième fait marquant de ces derniers jours est la parution des projets de société de certains candidats sur internet, notamment Patrice Talon et Pascal Irénée Koupaki. Le projet de société de Talon intitulé « Le nouveau départ »  est paru sur son site internet www.patricetalon.com. Le programme aborde tous les aspects de la vie d’une nation et la gouvernance.

La première partie concerne la vie politique et les médias. La deuxième évoque les services de base, le sport, l’art et la culture. La troisième partie porte sur l’agriculture, l’artisanat, le commerce et l’industrie, le tourisme, le financement de son programme, la fiscalité et enfin les technologies de l’information et de la communication. Après avoir effectué un diagnostic de la situation dans chaque domaine, le candidat propose ses mesures principales.

Le projet de société du candidat Koupaki intitulé « Bâtir ensemble le Bénin nouveau, le Bénin apprenant, entreprenant et innovant » a été révélé au public le 24 janvier 2016 au Stade Charles de Gaulle de Porto Novo. Le document est introduit par dix devoirs pour gouverner autrement le Bénin. Ce projet a été qualifié d’inédit et de cohérent par le journal local La nouvelle tribune.

Selon ce journal, « Le projet de société de Pascal Irénée Koupaki est sous-tendu par une idéologie bien déterminée, à savoir la Nouvelle Conscience ; un concept citoyen qu’il prône depuis plus de deux ans et qui, en l’occurrence, a particulièrement trait à la gestion de la chose publique, un concept réformiste en mouvement. Le développement qui est intrinsèquement un concept en mouvement et le projet de société qui vise sa réalisation se doivent, alors, d’être en phase ; le second devant être en adéquation avec le premier ».

Le troisième fait à relever dans ce contexte préélectoral est la formation d’ « e-observateurs » pour une veille citoyenne. Un court article du journal en ligne Bénin Times  met en lumière cette initiative :

« Les 22 et 23 janvier 2016, l’Association des Blogueurs du Bénin a formé des observateurs 2.0 dans le cadre du projet vote229. Ce projet a pour objectif de contribuer à améliorer l’inclusion et la participation de la société civile dans le suivi du processus électoral à travers la mise en place d’un système innovant d’observation de l’élection présidentielle du 28 février appelé Salle de Situation Electorale (SSE). L’activité a eu lieu à la salle de conférence des Résidence Céline Hôtel de Cotonou.

Ils sont une vingtaine de jeunes, venus des divers départements du Bénin, sélectionnés sur la base de leur engagement citoyen sur le web 2.0 suite à un appel à participation lancé sur le site du projet vote229. Ils ont suivi une formation intense sur les techniques de rédaction d’articles de presse, l’éthique du journalisme, le blog, l’utilité des réseaux sociaux en période électorale, le photojournalisme, etc.

Le rôle des e-observateurs est double : relayer des informations crédibles et pertinentes en provenance des structures en charge de l’organisation du scrutin et rapporter des faits remarquables dont ils sont témoins dans leurs localités et en lien avec la présidentielle.

A la fin de la formation, un manuel du code électoral ainsi qu’une attestation ont été remis à chacun des participants ».

Crédit photo: www.vote229.org

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

CONTACTEZ NOUS

On vous répondra dès que possible

En cours d’envoi

©2017 WATHI Think Tank Citoyen de l'Afrique de l'Ouest -  Mentions légales   -  Charte du Wathi

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account